Retour au blogue traduction événements sportifs

L’importance de la traduction dans l’organisation d’événements sportifs d’envergure

La riche réalité canadienne, sur les plans de la culture et des valeurs des citoyens, se compose de deux langues officielles : le français et l’anglais. Lorsque vous planifiez un événement sportif d’envergure, il est essentiel de tirer votre épingle du jeu en valorisant votre image de marque à l’aide d’une traduction adaptée et de grande qualité. La traduction, comme les exploits sportifs, ne laisse aucune place aux approximations.

Mettre en valeur les deux langues officielles

Athlètes, spectateurs, visiteurs, journalistes, organisateurs et grand public s’attendent à évoluer dans un contexte qui valorise à la fois la langue de Shakespeare et celle de Molière et à pouvoir lire l’information dans la langue de leur choix. Selon Graham Fraser, commissaire aux langues officielles, chaque tenue d’événement sportif d’envergure devrait suivre le même cheminement que l’organisation des Jeux de Vancouver afin de maintenir l’omniprésence des deux langues. À ce sujet, il a publié un guide complet sur les procédures souhaitables lors de ce type d’événement.

Statistiquement parlant, si l’on s’adresse aux Canadiens dans les deux langues, on rejoint potentiellement 98 %[1] de la population, comparativement à 25 %1 si le contenu est diffusé uniquement en français. Le français vous donne toutefois accès à près de 791 % de la population québécoise.

Selon la Loi sur les langues officielles, notamment si vous traitez avec différents intervenants gouvernementaux fédéraux pour la mise sur pied de votre événement national ou international, vous avez des obligations quant à la dualité linguistique. Vous avez tout avantage à vous informer auprès de votre personne responsable des langues officielles afin de déterminer et de mettre en œuvre le plus rapidement possible les priorités quant à la traduction des différents contenus.

Sachez que les institutions provinciales et municipales peuvent établir leur propre réglementation au sujet de la langue française. Il est donc dans votre intérêt de les consulter tôt dans le processus.

Quoi prioriser?

Si vous ne savez pas par où commencer, un traducteur expérimenté saura vous guider. Voici un aide-mémoire donnant un aperçu de l’ordre dans lequel vos contenus peuvent être traduits :

  • le site Internet, du moins la partie liée à l’organisation de votre événement sportif;
  • le contenu visuel, afin de ne pas retarder la promotion;
  • les communications avec les invités : athlètes, entraîneurs, journalistes et autres intervenants, afin qu’ils puissent se renseigner dans la langue de leur choix;
  • la signalisation et les directives de sécurité en prévision de l’événement;
  • les rapports de transfert de connaissance.

Liste plus exhaustive des divers contenus à ne pas oublier :

Contenu visuel/marketing

  • Affiches promotionnelles;
  • Présentations en ligne ou lors de conférences (matériel visuel, PowerPoint ou autre);
  • Diverses publicités (papier, Web ou télévision).

Contenu administratif

  • Procès-verbaux et ordres du jour;
  • Programmes et applications;
  • Formulaires d’inscription;
  • Directives, guides et responsabilités des intervenants, incluant la gestion des bénévoles.

Contenu des communications internes et externes

  • Site Internet, foire aux questions, blogue et infolettre;
  • Consignes de sécurité et signalisation sur les différents sites;
  • Communiqués de presse;
  • Entrevues audio et vidéo;
  • Documents de réunion des comités organisateurs;
  • Biographie et profil des athlètes et des entraîneurs;
  • Documents de demande de commandites et remerciements pour les commanditaires;
  • Programmation, horaire des activités et descriptifs;
  • Discours d’ouverture et de clôture de l’événement;
  • Résultats des disciplines.

Contenu pour faire rayonner la ville où se tient l’activité

  • Documents d’appels de service pour l’obtention de soumissions pour la préparation de terrains (ex. : tennis, tir à l’arc);
  • Information en ligne ou dans les journaux sur les sites d’intérêt de la région et de la municipalité;
  • Communiqué sur les modifications des heures d’ouverture des différents commerces pour tenir compte de la vague de tourisme;
  • Traduction des contenus touristiques, par exemple : menus, soldes, services offerts.

Un travail de longue haleine

À titre d’exemple, lors du mandat de traduction des Jeux d’été de Sherbrooke 2013, octroyé à Stevenson & Writers, le travail a été entamé dès avril 2012, alors que l’événement avait lieu en août 2013. Dans les premiers mois, ce sont les comptes-rendus, ordres du jour et communiqués qui sont traduits. Par la suite, ce sont les règlements qui ont été soumis, les guides pour les bénévoles, les notices biographiques des athlètes, puis l’information pour les visiteurs et les athlètes. Pendant un an et demi, et même lors du déroulement des Jeux, les contenus se sont succédé.

N’oubliez pas que lorsque l’événement est en cours, les discours, les messages, les résultats ainsi que d’autres renseignements sont également requis. Une équipe de traducteurs professionnels comme celle de Stevenson & Writers vous accompagne donc jusqu’à la clôture de l’événement et même au-delà si vous le souhaitez. Elle peut traduire d’autres rapports et documents, par exemple, comme le bilan aux médias et en ligne.

L’équipe de Stevenson & Writers a hâte de discuter avec vous de vos besoins en matière de traduction pour votre événement.

 

[1] Commissaire aux langues officielles